Naissance :

7 novembre 1930

(Montréal (Québec))

Études :

MDCM, McGill University (1955)

Prix et distinctions :

2016 : Commandeur de l’Ordre de Montréal

2007 : Doctorat honorifique en sciences, Université McGill

Voir toutes les distinctions
Picture of Charles Scriver, MD

Il a mis au point un traitement contre le rachitisme au Québec

Charles Scriver

Le père de la génétique moderne au Québec

Le Dr Charles Scriver a consacré sa vie à l’étude des troubles génétiques chez les enfants. Plus particulièrement, il a découvert que les formes héréditaires de rachitisme pouvaient être traitées par l’ajout de vitamine D au lait commercialisé au Québec. Cette découverte a considérablement sensibilisé la société aux causes génétiques des maladies. Il a aussi perfectionné une méthode d’examen du sang des nouveau-nés permettant de voir s’ils avaient hérité de certains troubles biochimiques, notamment la phénylcétonurie et l’hypothyroïdisme, et de les traiter efficacement avant leur apparition. Au-delà de ses recherches, le Dr Scriver a aussi joué un rôle principal dans l’exploration de plus amples questions sociales qui font partie de cette recherche. Au cours de sa longue carrière, il a formé des étudiants et étudiantes et a donné des conseils à ses collègues d’une manière uniquement stimulante et serviable. .

Faits saillants

Il a démontré que de nombreuses maladies génétiques peuvent être traitées

Il a préconisé l’ajout de vitamine D dans l’approvisionnement en lait du Québec

Il a été rédacteur en chef d’un texte de référence important en génétique, The Metabolic and Molecular Bases of Inherited Disease.

Il est l’auteur de plus de 500 publications scientifiques.

Il a été membre de l’Institut de recherche sur la population, un groupe voué à l’étude de la diversité génétique humaine mondiale.

Historique professionnel

Répercussions sur la vie aujourd’hui

On attribue au Dr Scriver le mérite d’avoir touché tous les aspects de la recherche en génétique au Québec. Grâce à sa longue et productive carrière, les chercheurs et les médecins d’aujourd’hui comprennent mieux les troubles génétiques de l’enfance et croient en la possibilité d’un traitement. De plus, son impact remarquable sur le bien-être des patients est indiscutable : le taux de rachitisme au Québec est passé de 1 cas sur 200 à 1 sur 20 000. De plus, le National Food Distribution Centre (centre national de distribution alimentaire) est toujours en activité à ce jour pour veiller à ce que les enfants reçoivent les nutriments dont ils ont besoin pour se développer sainement.

Picture of Charles Scriver, MD

2001

  • Dr. Charles Scriver at the 2012 Induction

    Intronisation de Charles Scriver au Temple de la renommée médicale canadienne

    Winnipeg (Manitoba)

  • Création du National Food Distribution Centre (centre national de distribution alimentaire) pour le traitement des maladies métaboliques

    Santé publique, promotion de la santé et représentation

    Fondé avec l’aide d’Arnold Steinberg, le Centre facilite la distribution de préparations nutritives aux enfants dans le besoin. Charles Scriver en est le premier président.

  • Création du Réseau québécois de médecine génétique

    Cellules, génétique et génomique

    Ce réseau de généticiens met au point un programme de dépistage des troubles congénitaux chez les nouveau-nés. Grâce à lui, de nombreux enfants reçoivent un traitement crucial.

  • La vitamine D est ajoutée au lait en bouteille partout au Québec.

    Santé publique, promotion de la santé et représentation

    Cet ajout entraîne une baisse spectaculaire des cas de rachitisme.

  • Le Dr Charles Scriver découvre que la carence en vitamine D est à l’origine de la déformation osseuse connue sous le nom de rachitisme

    Peau, os, muscles et articulations, Peau, os, muscles et articulations

    Non satisfait de la recherche scientifique à elle seule, Charles Scriver témoigne devant la Commission Castonguay en 1967 pour plaider en faveur de l’enrichissement du lait avec de la vitamine D.

  • Fondation du Laboratoire de Belle pour la génétique biochimique.

    Cellules, génétique et génomique

    En tant que fondateur du laboratoire, Charles Scriver dirige un certain nombre d’études sur les troubles génétiques des enfants, notamment les troubles innés du métabolisme.

  • Le Dr Scriver se joint au Département de pédiatrie de l’Université McGill

    Après ses études de médecine, le Dr Scriver fait une résidence en pédiatrie à Boston. Bientôt, cependant, il revient à son alma mater.

1960

Je ferais mieux d’utiliser le reste de ma vie.