2012 LAURÉAT John J.R. Macleod, MD Diabète, Médecine factuelle et essais cliniques

Naissance :

6 septembre 1876

(Perthshire, Scotland )

Décès :

16 mars 1935

Études :

MD, University of Aberdeen (1898)

Prix et distinctions :

1932 : Membre de la Société royale d’Édimbourg

1923 : Prix Nobel de médecine

Voir toutes les distinctions
Picture of J.J.R. Macleod

Il a dirigé la recherche qui a mené à la découverte et à l’utilisation clinique de l’insuline comme traitement efficace du diabète sucré

Portrait of JJR Macleod

Un collaborateur inspirant et un leader déterminé

L’histoire trouble de la découverte de l’insuline a commencé en 1920, lorsque le Dr Banting est entré au service du laboratoire du Dr Macleod en apportant son projet de recherche sur le pancréas et le diabète. Le Dr Macleod a travaillé étroitement avec le Dr  Banting, dans un rapport souvent très conflictuel, à la planification et à l’exécution de la recherche qui a mené à la découverte. Après une vaste analyse historique et une enquête dirigée par le Comité du Prix Nobel, il est devenu clair que le projet de recherche du Dr Banting n’aurait pu être complété avec succès sans les contributions du  Dr Macleod. Comme directeur des travaux, il a aussi joué un rôle crucial après la découverte en supervisant la production d’insuline, les essais cliniques, l’homologation et la poursuite des recherches.

Faits saillants

Il a étudié une vaste gamme de domaines, y compris les travaux sur la teneur en phosphore des muscles, le mal de l’air, le choc électrique et la chimie du bacille de la tuberculose

Il a joué un rôle clé dans l’apport des méthodes scientifiques de recherche au travail clinique

Il partage la moitié de son prix Nobel avec James Collip pour souligner la contribution de ce dernier à la découverte de l’insuline

Historique professionnel

Répercussions sur la vie aujourd’hui

Le leadership et l’expertise du Dr Macleod ont fourni à Frederick Banting les ressources et l’orientation dont il avait besoin pour mener à bien ses expériences. En supervisant les travaux de son laboratoire et en suggérant des améliorations, le Dr Macleod a rendu possible la découverte de l’insuline et sa production de masse. Cette avancée médicale a changé à jamais la vie des personnes atteintes de diabète et continue de sauver des millions de vies.

Picture of J.J.R. Macleod

2012

  • Patricia Brubaker PhD accepting award for Dr. Macleod

    Intronisation à titre posthume de J.J.R. Macleod au Temple de la renommée médicale canadienne

    Representé par Patricia Brubaker, PhD (Département de physiologie, Université Toronto) Toronto (Ontario).

  • Après être demeuré dix ans au Canada, le Dr Macleod retourne en Écosse, son pays natal, pour devenir professeur Regis à l’Université d’Aberdeen

  • Frederick Banting et J.R.R. Macleod sont les premiers Canadiens à recevoir le prix Nobel de physiologie ou de médecine

    Diabète

  • Les Drs Banting, Best, Macleod et Collip annoncent au monde leur découverte de l’insuline

    Diabète

  • L’insuline est administrée pour la première fois à un sujet humain, un garçon de 14 ans nommé Leonard Thompson, à l’Hôpital général de Toronto

    Même si le premier test échoue, le travail de l’équipe de Toronto est rapidement couronné de succès.

  • Témoignage du respect de ses collègues pour son travail, le Dr Macleod est élu président de l’American Physiological Society

  • Le Dr Macleod accepte d’emmener Frederick Banting à son laboratoire de Toronto

    Diabète

    Le Dr John J.R. Macleod a fourni au Dr Banting des animaux de laboratoire et ainsi qu’un assistant de recherche (Charles H. Best). Le Dr Macleod collabore étroitement avec Frederick Banting à la planification et à l’exécution de ses recherches.

  • Le Dr Macleod arrive à l’Université de Toronto comme professeur de physiologie

    Dès lors, il est nommé directeur du Laboratoire de physiologie et doyen associé de la Faculté de médecine.

  • Reflétant son intérêt précoce et de longue date pour le diabète, le Dr Macleod publie Diabetes: Its Pathological Physiology

  • Quelques années après avoir terminé ses études de médecine à l’Université d’Aberdeen, le Dr Macleod quitte le Royaume-Uni pour devenir professeur de physiologie à l’Université Western Reserve à Cleveland, en Ohio

    Il occupe ce poste pendant 15 ans.

1903

Il fut la force stabilisatrice de la découverte de l’insuline.