Naissance :

20 octobre 1938

(Bassano, Alberta)

Études :

MD, University of Alberta (1962)

PhD, University of Rochester (1971)

Prix et distinctions :

2017 : Officier de l’Ordre du Canada

2014 : Doctorat honorifique en sciences, Université d’Ottawa

Voir toutes les distinctions
Picture of Joseph Martin

Il a contribué à établir la discipline de la neuroendocrinologie

Sketch of Joseph Martin

Un scientifique innovateur, un médecin et un chef de file exceptionnel

Né dans le Sud de l’Alberta au sein d’une famille agricole mennonite, le Dr Joseph B. Martin a mené une carrière extraordinaire qui a duré des décennies et s’est conclue par un décanat à la Faculté de médecine de Harvard, poste qu’il a occupé pendant dix ans. À toutes les étapes de son travail, le Dr Martin s’est distingué par sa capacité à promouvoir la collaboration pour l’établissement des bases institutionnelles de l’enseignement de la médecine et des sciences au Canada et aux États-Unis. Les nombreux collègues du Dr Martin soulignent sa réputation d’honnêteté et son aptitude à inspirer confiance. L’avancement continu de la science médicale dépend de plus en plus du genre de compétences dont le Dr Martin a fait preuve. La capacité des scientifiques-administrateurs de mobiliser des ressources, de coordonner des équipes de chercheurs et de modéliser et favoriser l’échange collaboratif est essentielle à l’organisation et à la diffusion des connaissances scientifiques.

Faits saillants

Il a été l’auteur de plus de 200 articles évalués par les pairs et le coauteur de cinq éditions de l’ouvrage Harrison’s Principles of Medicine, l’un des manuels de médecine les plus utilisés en Amérique du Nord

Il a siégé aux comités de rédaction du New England Journal of Medicine, des Annals of Neurology et de Science

Il est membre de la National Academy of Medicine (NAM), dont il a présidé le comité qui a mené à l’élaboration de l’initiative de cartographie du cerveau humain

Il a présidé l’American Neurological Association

Historique professionnel

Répercussions sur la vie aujourd’hui

Le Dr Martin a contribué à assurer l’expansion continue de la recherche primaire et la formation de nouvelles générations de scientifiques et de médecins dans plusieurs des instituts de recherche et des universités les plus importants de l’Amérique du Nord. Aujourd’hui, le Dana Farber Harvard Cancer Centre réunit plus de 1 100 chercheurs en cancérologie pour faire progresser la recherche sur cette maladie, former de futurs chercheurs en cancérologie et travailler avec des milliers de patients dans le cadre d’essais cliniques. De plus, le Dr Martin continue de dispenser sa sagesse aux scientifiques, cliniciens et établissements canadiens pour soutenir le travail des nombreux grands établissements de recherche qu’il a aidé à façonner.

Picture of Joseph Martin

2021

  • Intronisation de Joseph Martin au Temple de la renommée médicale canadienne 

    Cérémonie virtuelle (devait à l’origine avoir lieu à Vancouver, C-B.)

  • Le Dr Martin publie ses mémoires sous le titre « Alfalfa to Ivy; Memoir of a Harvard Medical School Dean » (Presses de l’Université de l’Alberta)

    Six ans plus tard, il publie « Reflections on Science, Religion and Society: A Medical Perspective » (Friesen Press), une série d’essais fondés sur des discours de collation des grades.

  • À la fin de son décannat, le Dr Martin décide de rester à Harvard comme professeur émérite de neurobiologie Edward R. et Anne G. Lefler

    La même année, l’Université Harvard reconnaît la contribution du Dr Martin en nommant en son nom le Joseph B. Martin Conference Center à la Faculté de médecine.

  • Tout au long de sa carrière, le Dr Martin demeure voué à l’excellence canadienne en recherche

    En 2005, il joue un rôle clé dans la création de l’Institut ontarien de recherche sur le cerveau, dont il copréside le comité organisateur pendant dix ans.

  • Pendant le décannat du Dr Martin et sous sa direction, le Dana Farber Harvard Cancer Centre voit le jour

    Leadership en développement organisationnel

    Le Centre regroupe sept établissements affiliés qui collaborent à l’amélioration des pratiques de recherche et à la réduction du fardeau du cancer.

  • Le Dr Martin retourne à Harvard pour devenir doyen de la Faculté de médecine

    Éducation et formation en santé et médecine

    Pendant son mandat à Harvard, le programme d’études de la faculté de médecine est entièrement revu, un projet réalisable seulement grâce au plus haut niveau de perspicacité, d’expertise et de leadership.

  • Le Dr Martin devient doyen de la Faculté de médecine de l’Université de la Californie à San Francisco

    Éducation et formation en santé et médecine

    Quatre ans plus tard, il est promu au poste de chancelier et dirige des efforts visant à élargir l’espace universitaire consacré à la recherche biomédicale, en bio-ingénierie et en santé mondiale.

  • Pendant son séjour aux États-Unis, le Dr Martin joue toujours un rôle actif dans la promotion de la recherche en santé au Canada

    De 1982 à 1987, il siège au Conseil consultatif scientifique de la Fondation du patrimoine de l’Alberta pour la recherche médicale.

  • À l’Hôpital Massachusetts General, le Dr Martin met sur pied un centre de recherche parrainé par les NIH sur la maladie de Huntington, qui réunir des scientifiques de Harvard, du MIT et de l’Université de Boston.

    Cellules, génétique et génomique

    Au laboratoire, le Dr Martin et son équipe effectuent des travaux novateurs sur la génétique de la maladie de Huntington et de la maladie d’Alzheimer.

  • Le Dr Martin prend une décision qu’il décrit comme douce-amère et déménage au Massachusetts pour devenir professeur de neurologie Bullard à la Faculté de médecine de Harvard

    Il est également nommé chef de neurologie à l’Hôpital Massachusetts General.

  • Le Dr Martin revient au Canada pour devenir professeur agrégé au Département de neurologie et de neurochirurgie de l’Université McGill

    Après quelques années, le Dr Martin est nommé président du département et neurologue en chef à l’Institut neurologique de Montréal.

  • Après avoir obtenu son diplôme de médecine et reçu la médaille d’or John W. Scott, Joseph Martin reste en Alberta pour faire son internat à l’hôpital universitaire d’Edmonton

    Il se rend ensuite à Cleveland, en Ohio, pour faire une résidence en neurologie à l’Hôpital universitaire de l’Université Case Western Reserve.

1962

Il est capable d’établir des liens entre les meilleurs soins aux patients et les sciences médicales avancées.