Naissance :

26 juillet 1929

(L’Île-Perrot, Québec)

Études :

MA, Université de Montréal (1955)
MA, Oxford University (1957)

Prix et distinctions :

1989 : Officier de l’Ordre du Canada

1988 : Médaille pour contribution exceptionnelle aux politiques de santé, Organisation mondiale de la Santé

Picture of Marc Lalonde

Il a formulé le concept du
« secteur de la santé »

Portrait of Marc Lalonde

Un chef de file en politiques de santé

Ministre national de la Santé et du Bien-être social, Marc Lalonde jouit d’une réputation internationale en tant que coauteur du rapport A New Perspective on the Health of Canadians. Considéré comme un chef-d’œuvre des politiques de soins de santé, A New Perspective défie les points de vue traditionnels relatifs à la santé et demande avec instance aux décideurs de tenir compte des risques environnementaux et comportementaux menaçant la santé du peuple canadien. De nos jours, les quatre pierres angulaires de la santé soulignées dans le document, soit la biologie humaine, l’environnement, le mode de vie et les organismes de soins de santé, font partie de l’élaboration des politiques relatives à la santé dans le monde entier. Marc Lalonde reconnaît l’importance de la recherche pour préserver et améliorer la santé des Canadiennes et Canadiens, et sous son leadership, les programmes de recherche nationaux se sont multipliés.

L’honorable Marc Lalonde et le Dr Maurice LeClair ont été conjointement mis en candidature et intronisés au Temple de la renommée médicale canadienne.

Faits saillants

Il est choisi par l’Organisation panaméricaine de la santé comme l’un des onze héros qui ont façonné la santé publique internationale depuis les 100 dernières années

Il a accordé un appui financier sans précédent au Conseil de recherches médicales du Canada

Il a conçu les quatre piliers de la recherche en santé de l’avenir : la recherche fondamentale, la recherche clinique, la recherche sociomédicale et la recherche organisationnelle

Il a occupé de nombreux postes au Cabinet, notamment ceux de ministre de la Justice et de ministre des Finances

Historique professionnel

Répercussions sur la vie aujourd’hui

Avec leur rapport, Marc Lalonde et Maurice LeClair ont contesté avec succès l’opinion répandue selon laquelle les progrès de la médecine et l’innovation technologique pouvaient à eux seuls améliorer le bien-être des Canadiens. De plus, leur approche holistique de la santé allait non seulement se révéler plus efficace, mais aussi répondre aux préoccupations des gouvernements face à la hausse des coûts des services médicaux. Cette approche pratique et pionnière en matière de politiques a inspiré des pays du monde entier. Des décennies plus tard, le rapport demeure pertinent. Non seulement un grand nombre des sujets qui y sont abordés sont encore d’actualité, mais son appel à l’investissement en promotion de la santé a aussi contribué à l’établissement de centres de recherche et au lancement de campagnes de santé publique qui continuent de travailler à l’amélioration de la santé des Canadiens. On songe, par exemple, aux préoccupations concernant le racisme dans les soins de santé, aux changements climatiques ou à la toxicomanie.

Picture of Marc Lalonde - Back row, left

2004

  • Intronisation de Marc Lalonde au Temple de la renommée médicale canadienne

    Ottawa (Ontario)

  • Marc Lalonde continue à exercer son influence sur la scène internationale lorsqu’il devient juge ad hoc à la Cour internationale de justice

    Il continue également à pratiquer comme avocat jusqu’à sa retraite en 2006.

  • Marc Lalonde devient ministre des Finances

    Marc Lalonde sert dans le gouvernement de Pierre Trudeau et dans celui de John Turner avant de prendre sa retraite de la politique fédérale en 1984.

  • Marc Lalonde est nommé ministre de la Justice

    Il occupe ce portefeuille jusqu’à la défaite du gouvernement en 1979. Lorsque les Libéraux reviennent au pouvoir en 1980, le premier ministre Trudeau le nomme ministre de l’Énergie, des Mines et des Ressources.

  • Marc Lalonde présente les concepts du rapport « Une nouvelle perspective » à l’Organisation panaméricaine

    Politiques de santé

    Peu après, il demande au Cabinet Trudeau de transformer le rapport en Livre vert pour assurer sa large diffusion.

  • Marc Lalonde est nommé ministre de la Santé nationale et du Bien-être social

    Il occupe ce poste jusqu’en 1977. Maurice LeClair est son sous-ministre jusqu’en 1974.

  • Marc Lalonde entre en politique

    Il est élu député libéral dans la circonscription d’Outremont.

  • Marc Lalonde se rend à Ottawa et commence à travailler pour le gouvernement Pearson

    Il est d’abord conseiller au Cabinet du premier ministre et, l’année suivante, secrétaire principal de Pierre Trudeau.

  • Marc Lalonde est reçu au Barreau du Québec

    De 1959 à 1960, après quelques années de pratique, il enseigne le droit à l’Université de Montréal.

1955

Il a reconnu l’importance de la recherche pour l’amélioration de la vie des Canadiens.