Naissance :

20 juin 1908

(Belmont, Ontario)

Décès :

4 mai 1995

Études :

MD, University of Western Ontario (1933)
MSc, University of Toronto (1938)

Prix et distinctions :

1972 : Membre de la Royal Society of London

1968 : Officier de l’Ordre du Canada

Voir toutes les distinctions
Picture of Murray Barr, MD

Il a découvert une importante structure cellulaire connue aujourd’hui sous le nom de « corpuscule de Barr ».

Portrait of Murray Barr

Un bâtisseur du domaine de la cytogénétique humaine

Il arrive parfois que d’immenses découvertes prennent naissance sous le microscope. Lorsque les Drs Murray Barr et E.G. Bertram publient un article dans la revue « Nature » au sujet de leur découverte de la chromatine sexuelle, ils ouvrent une nouvelle ère de recherche sur les troubles génétiques et les diagnostics connexes. La découverte de ce qui fut plus tard baptisé « corpuscule de Barr » est à l’origine de la génétique comme champ d’études et allait paver la voie de la cytogénétique humaine.

Faits saillants

Il a été le premier à faire le lien entre les anomalies chromosomiques sexuelles et les maladies humaines

Son manuel, The Human Nervous System, est devenu la référence en neuroanatomie partout dans le monde et a été traduit en plusieurs langues

Professeur de neuroanatomie dévoué et captivant, il a influencé toute une génération d’étudiants en médecine

Il a cultivé un intérêt pour l’histoire de la médecine et publié A Century of Medicine at Western

Il a reçu sept diplômes honorifiques

Historique professionnel

Répercussions sur la vie aujourd’hui

En étudiant certains défauts des chromosomes, le Dr Barr a contribué à faire mieux comprendre de nombreux troubles congénitaux, notamment les syndromes de Down, de Klinefelter et de Turner, et à améliorer sensiblement leur diagnostic et leur traitement. De même, les recherches du Dr Barr en cytogénétique ont amélioré nos connaissances des changements chromosomiques, aidant ainsi les médecins à diagnostiquer certains types de cancer. Le Dr Barr a également contribué à faire progresser le domaine de la recherche génomique au Canada, qui demeure aujourd’hui un domaine d’études dynamique. Par exemple, l’Institut de génétique, l’un des instituts virtuels des IRSC, appuie une vaste gamme de recherches sur des sujets comme l’interaction des gènes avec les environnements physiques et sociaux.

Picture of Murray Barr, MD

1998

  • Intronisation à titre posthume de Murray Barr au Temple de la renommée médicale canadienne

    Hull (Québec)

  • Publication de la première édition de l’ouvrage The Human Nervous System par le Dr Murray Barr

    Éducation et formation en santé et médecine

    En 1983, le manuel en était déjà à sa quatrième édition.

  • Avec le Dr K.L. Moore, le Dr Barr met au point le test du frottis buccal, une méthode non invasive permettant de prélever des cellules humaines de la bouche pour effectuer des tests génétiques

    Cellules, génétique et génomique

    En combinant cette méthode avec le karyotypage, les chercheurs ont pu repérer des personnes dont les chromosomes sexuels possèdent un nombre anormal de corpuscules, ce qui a permis de perfectionner le diagnostic et le traitement des maladies congénitales.

  • Image of Barr bodies under microscope

    Les Drs Barr et Bertram font une découverte révolutionnaire, maintenant connu sous le nom de « corpuscule de Barr »

    Cellules, génétique et génomique

    ls identifient une masse dense de chromatine (matière qui contient le code génétique) qui est présente seulement dans les cellules nerveuses femelles. En poussant la recherche, le Dr Barr démontre que ce phénomène se présente dans la plupart des cellules de mammifères.

  • Peu après la guerre, le Dr Barr retourne à l’Université Western

    Il reste à Western jusqu’à sa retraite en 1977.

  • Le Canada entre en guerre, et le Dr Barr s’enrôle dans l’armée

    Il devient commandant d’escadre distingué au sein de l’Aviation royale canadienne.

  • Confronté aux défis de l’exercice de la médecine pendant la Grande Dépression, le Dr Barr fait une maîtrise en sciences

    À l’Université de Toronto, ses recherches se concentrent sur les extrémités synaptiques des neurones moteurs.

  • Murray Barr reçoit son diplôme de médecine de l’Université Western Ontario

    Il fait ensuite un internat général à l’Hôpital Hamot d’Erie, en Pennsylvanie.

1933

La découverte du « corpuscule de Barr » constitue l’héritage qui lui survit.