Naissance :

23 juin 1956

(Montréal, Québec)

Études :

MD, Université de Toronto (1980)

Prix et distinctions :

2021 : Le Prix international Canada Gairdner

2021 : Élu membre de la NAS, soit l’Académie des sciences des États-Unis

Voir toutes les distinctions
Daniel Drucker

Le premier à identifier les actions du GLP-1 et du GLP-2, ce qui a permis la mise au point de médicaments pour traiter le diabète, l’obésité et les troubles intestinaux

Daniel Drucker

Daniel Drucker a révélé le potentiel des hormones intestinales à conduire à des résultats cliniques impressionnants dans le traitement de troubles métaboliques et intestinaux potentiellement mortels ou limitant la qualité de vie.

Le syndrome de l’intestin court est un trouble affectant les nouveau-nés et les adultes se remettant d’une résection intestinale majeure. La manifestation du syndrome a plus que doublé au cours des quarante dernières années et se veut le reflet des complications chez les bébés nés prématurément et de l’augmentation des interventions chirurgicales pour le traitement des formes sévères de la maladie de Crohn. Les découvertes du Dr Drucker ont aidé à mettre au point le téduglutide, un médicament à base de BPL-2, lequel offre une thérapie à long terme pour le traitement des adultes et des enfants. Dans le monde, plus ou moins un patient sur cinq traités par téduglutide a pu cesser entièrement de s’alimenter par voie intraveineuse, contribuant ainsi à une amélioration significative de la qualité de vie. Le Dr Drucker a également contribué au développement de nouvelles catégories de médicaments thérapeutiques pour traiter le diabète de type-2 et l’obésité. Ces médicaments ont été prescrits à plus d’une centaine de millions de patients à l’échelle de la planète, transformant ainsi le traitement des maladies métaboliques. Chercheur de laboratoire exceptionnellement doué, le Dr Drucker, a personnellement procédé à transposer des découvertes scientifiques avancées au contexte d’applications cliniques réelles, améliorant considérablement la vie des patients. Les études en laboratoire de cet homme, à la fois scientifique-clinicien hautement primé à l’Institut de recherche Lunenfeld-Tanenbaum de l’hôpital Mount Sinaï et professeur de médecine à l’Université de Toronto, ont révolutionné le traitement des troubles métaboliques et illustrent admirablement la mise en application de la recherche scientifique du laboratoire à la pratique.

Faits saillants

Il est parvenu à expliquer le rôle du GLP-1 (peptide-1 similaire au glucagon) dans la sécrétion d’insuline, ce qui a conduit au développement de médicaments brevetés pour le traitement du diabète de type 2.

Les médicaments à base de GLP-1 contribuaient à faciliter la perte de poids et à réduire les risques de complications cardiovasculaires, d’où le recours à ces médicaments pour traiter efficacement l’obésité et dont les résultats rivalisent avec ceux de la chirurgie bariatrique.

Des données probantes suggèrent que le GLP-1 agit sur le cerveau comme un neuroprotecteur et les résultats préliminaires de recherches liés à des troubles tels que la maladie de Parkinson sont prometteurs. Des essais de phase 3 sont également en cours dans la maladie d’Alzheimer.

Il a découvert l’application médicale du GLP-2 notamment pour stimuler l’absorption des nutriments menant ainsi au développement du téduglutide pour le traitement du syndrome de l’intestin court et libérant de nombreux patients de la charge de devoir s’alimenter par voie intraveineuse.

Historique professionnel

Répercussions sur la vie aujourd’hui

Le syndrome de l’intestin court est un trouble affectant les nouveau-nés et les adultes se remettant d’une résection intestinale majeure. La manifestation du syndrome a considérablement augmenté au cours des quarante dernières années. Les patients dont l’alimentation était assurée par voie intraveineuse sont maintenant en grande partie libres de vivre une vie meilleure en raison des découvertes du Dr Drucker, lesquelles ont contribué au développement du téduglutide, un médicament pour le traitement du syndrome de l’intestin court. Le Dr Drucker a également fait progresser les connaissances reliées au traitement du diabète de type-2 et l’obésité avec la mise au point de médicaments thérapeutiques qui ont révolutionné le traitement des maladies métaboliques. Ces nouveaux médicaments ont aidé des millions de patients à l’échelle de la planète atteints de maladies métaboliques.

Daniel Drucker

2022

  • Headshot of Dr. Drucker

    Intronisation de Daniel J. Drucker au Temple de la renommée médicale canadienne

    Ottawa (Ontario)

  • Gairdner congratulations banner

    Membre d’une équipe de trois personnes à recevoir le Prix international Gairdner du Canada pour les répercussions découlant de leurs travaux dans le domaine du diabète et du syndrome de l’intestin court

  • Il est rédacteur en chef de la revue scientifique <<Endocrine Reviews>> et il siège au comité de rédaction de la revue <<Molecular Metabolism>>

  • Il mène des recherches portant sur la mise au point et des essais de médicaments de contrôle de l’insuline à action prolongée

  • L’Institut de recherche Samuel Lunenfeld de l’Hôpital Mount Sinai à Toronto l’accueille au sein de son personnel

  • Il organise et préside les rencontres sur les sujets de l’heure tenues dans le cadre de la conférence 2002 de la Endocrine Society sur la génomique et la protéomique dans les systèmes endocriniens, en Nouvelle-Orléans

  • Discovery of GLP-2

    Daniel Drucker met en lumière les effets des GLP-2 sur la prolifération du syndrome de l’intestin court chez les rats

    Digestion, Digestion, Diabète

    Cela a contribué au développement de nouvelles catégories de médicaments thérapeutiques pour traiter le diabète de type-2.

  • Il revient à Toronto pour y travailler comme professeur adjoint à la Faculté de médecine de l’Université de Toronto et comme médecin du personnel

  • Il obtient une bourse pour mener des travaux de recherche en endocrinologie moléculaire à l’hôpital Massachusetts General et à la Harvard Medical School

  • Il obtient son diplôme de docteur de l’Université de Toronto

1980

L’avancée des recherches en endocrinologie du Dr Drucker, qu’il a poursuivies autant dans son laboratoire qu’au chevet des malades, a eu un impact positif sur la vie de millions de patients atteints de troubles métaboliques et endocriniens et s’est avérée fondamentalement bénéfique pour l’ensemble de la société et la santé humaine.