Naissance :

25 août 1931

(Lloydminster, Saskatchewan )

Études :

PhD, Yale University (1957)

Prix et distinctions :

2001 : Médaille R.M. Taylor, Institut national du cancer du Canada et Société canadienne du cancer

2000 : Fellow de la Royal Society of London

Voir toutes les distinctions
Picture of James Till

Il a démontré l’existence des cellules souches

Dr. James Till

Un pionnier de la recherche biomédicale

Ensemble, James Till et Ernest McCulloch ont ébloui le monde scientifique avec leur découverte des cellules souches transplantables. En 1961, leur étude révolutionnaire sur la sensibilité aux radiations des cellules normales de moelle osseuse de souris a établi, pour la première fois, une méthode quantitative d’étude des cellules souches individuelles de moelle osseuse adulte. En collaboration avec Lou Siminovitch, pionnier de la biologie moléculaire au Canada, ils ont prouvé que les cellules de moelle osseuse étaient capables de se renouveler. Ensemble, James Till et Ernest McCulloch ont énormément contribué à faire comprendre le développement normal et anormal des cellules sanguines, car les cellules souches ont révolutionné le traitement du cancer et jeté les bases de la médecine régénérative.

James Till et Ernest McCulloch ont été mis en candidature et intronisés ensemble au Temple de la renommée médicale canadienne.

Faits saillants

Leurs travaux éclairent l’intérêt actuel pour l’exploitation des cellules souches à des fins thérapeutiques

Il a effectué des recherches fondamentales d’avant-garde dans d’autres domaines biomédicaux pour définir la sensibilité aux rayonnements des cellules

Par la suite, il s’est intéressé à la recherche sur la qualité de vie, aux études cliniques et à l’éthique médicale et s’est fait connaître comme un innovateur dans la recherche sur la qualité de vie

Il a siégé à de nombreux comités nationaux et internationaux et occupé de nombreux postes de leaderhip, notamment à l’Université de Toronté et à l’Institut du cancer du Canada

Il a été nommé professeur émérite (University Professor) par l’Université de Toronto, un titre accordé à seulement 1 % des membres du corps professoral

Historique professionnel

Répercussions sur la vie aujourd’hui

On a dit que presque tous les développements modernes de la recherche et de la thérapie en hématologie remontent à l’essai quantitatif sur les cellules souches mis au point par James Till et Ernest McCulloch. Les concepts qu’ils ont élaborés et leurs descriptions détaillées des propriétés des cellules souches ont créé un cadre de référence pour l’avenir de la recherche et de l’innovation en matière de cellules souches. Par exemple, en 2010, Derek van der Kooy a utilisé des cellules souches pour rétablir la vue de souris aveugles. Aujourd’hui, les Congrès annuels Till et McCulloch, parrainés par le Réseau des cellules souches, traduisent peut-être le mieux l’impact considérable de leur héritage. Créé en 2001, cet événement demeure la principale rencontre scientifique en recherche sur les cellules souches au Canada. Le congrès réunit plus de 400 délégués pour discuter des idées inspirées par James Till et Ernest McCulloch voilà des décennies.

Picture of James TIll

2021

  • Till and McCulloch stamp

    Postes Canada a émis 5 timbres rendant hommage à 6 médecins et chercheurs canadiens dont les découvertes ont sauvé des vies et révolutionné les soins aux patients partout dans le monde

    Cette série de timbres met à l'honneur les lauréats du TRMC la Dre M. Vera Peters et les Drs Bruce Chown, Julio Montaner, Balfour Mount et Ernest McCulloch, ainsi que le chercheur James Till.

  • James Till et Ernest McCulloch publient « Perspectives on the Properties of Stem Cells »

    L’article traite des possibilités d’utilisation des cellules souches à l’avenir.

  • Intronisation de James Till au Temple de la renommée médicale canadienne 

    Ottawa (Ontario)

  • James Till est resté engagé dans la recherche sur les cellules souches et a assumé de nouveaux rôles de leadership dans la recherche en santé.

    En 1989, James Till est nommé président du Groupe de travail mixte sur les besoins futurs en recherche biomédicale au Canada. En 2001, il devient président du Comité de gestion du savoir du Réseau de cellules souches.

  • La sphère de recherche de James Till s’élargit

    Cancer

    Ses domaines d’intérêt comprenaient la recherche sur la qualité de vie, les études cliniques et épidémiologiques, l’éthique de la recherche, les comportements décisionnels des patients atteints de cancer et de ceux qui présentent un risque élevé de cancer, et l’influence de l’Internet comme source d’information, de soutien et de représentation.

  • James Till et Ernest McCulloch publient leurs résultats dans « Nature »

    Dans leur article, ils démontrent que les colonies de cellules de la rate proviennent à l’origine d’une seule cellule.

  • Au cours des 15 années suivantes, James Till et Ernest McCulloch poursuivent leurs recherches sur les cellules souches.

    Ils explorent tout particulièrement la capacité des cellules souches à produire de multiples types de cellules. Leurs recherches mettent également en lumière la possibilité d’isoler des cellules souches viables.

  • James Till et Ernest McCulloch publient leur article original décrivant les cellules souches dans Radiation Research

    Cellules, génétique et génomique

    Cet article, qui devait avoir une influence majeure sur les théories de la sensibilité au rayonnement, est le premier à démontrer que les cellules normales ont une sensibilité au rayonnement presque identique à celle mesurée in vitro pour de nombreuses cellules tumorales.

  • James Till se joint à l’Université de Toronto

    Après avoir obtenu son baccalauréat et sa maîtrise en physique à l’Université de la Saskatchewan, il commence à travailler avec Harold Johns. En 1957, une bourse postdoctorale l’amène à l’Université de Toronto où il est recruté par Harold Johns pour travailler à l’Institut du cancer de l’Ontario à l’Hôpital Princess Margaret.

1957

Il débordait d’enthousiasme et était doué d’une intelligence remarquable.