1997 LAURÉAT Robert Noble, MD PhD Cancer

Naissance :

3 février 1910

(Toronto, Ontario)

Décès :

11 décembre 1990

Études :

MD, University of Toronto (1934)
PhD, University of London (1937)

Prix et distinctions :

1988 : Officier de l’Ordre du Canada

1984 : Prix international de la Fondation Gairdner

Picture of Robert Noble, MD, PhD

Il a été le champion des recherches menant à la mise au point de la vinblastine au Canada

Robert Noble

Un chercheur canadien renommé et un expérimentateur ingénieux
 

En 1952, le Dr Noble a entrepris d’étudier les effets d’une plante, la pervenche, sur le diabète. À partir des feuilles de pervenche, il a développé un extrait concentré qu’il a injecté à des rats dans son laboratoire de London, en Ontario. Les rats sont tous morts d’une infection causée par une réduction significative des globules blancs. Ainsi, bien que l’extrait ait eu peu d’effet sur la glycémie, il était prometteur pour le traitement du cancer. Accompagné du Dr Charles Beer, le Dr Noble et son équipe de recherche ont isolé et purifié la vinblastine pour en faire un médicament. La vinblastine ne produit pas une guérison, mais en la combinant à d’autres médicaments, elle contribue de façon importante à contrôler la croissance de différents types de cancer.

Robert Noble et Charles Beer ont été nommés et intronisés conjointement au Temple de la renommée médicale canadienne.

 

Faits saillants

Il a publié plus de 200 articles

La vinblastine a été la première grande avancée canadienne en chimiothérapie contre le cancer

La vinblastine est devenue le traitement le plus efficace contre le lymphome de Hodgkin

Il a mis sur pied le Groupe de recherche sur la cancer de l’Université de la Colombie-Britannique, qui a attiré un grand nombre d’éminents professeurs

Il a été récompensé par le Prix Robert L. Noble, prix prestigieux décerné chaque année par l’Institut national du cancer du Canada

Historique professionnel

Répercussions sur la vie aujourd’hui

Aujourd’hui, la vinblastine est encore largement utilisée en combinaison avec d’autres médicaments pour traiter divers types de cancer, y compris le cancer du poumon non à petites cellules, le mélanome et les cancers du sein, de la vessie, du cerveau et des testicules. Il demeure un traitement primaire de la maladie de Hodgkin et est également utilisé pour traiter l’histocytose, une composante caractéristique d’un groupe de maladies rares pour lesquelles il existait auparavant peu d’options thérapeutiques.

Picture of Robert Noble, MD, PhD

1997

  • Intronisation à titre posthume de Robert Noble au Temple de la renommée médicale canadienne

    London, Ontario

  • Malgré son départ à la retraite officiel, en 1975, le Dr Noble demeure attaché à la science

    Il devient membre honoraire de la BC Cancer Agency au sein de sa division d’endocrinologie du cancer, où il poursuit ses recherches jusqu’à sa mort, en 1990.

  • Le Dr Noble est nommé directeur de la recherche sur le cancer et professeur de physiologie à l’Université de la Colombie-Britannique

    À l’UCB, il poursuit ses recherches avant-gardistes et sert de mentor à de futurs scientifiques.

  • Vinblastine sulfate injection

    Le procédé de purification est breveté au nom des Drs Beer et Noble et du doctorant J.H. Cutts

    Cancer

    Le médicament est alors rendu largement disponible en partenariat avec l’université et la Société Eli Lilly, ce qui a un impact significatif sur la vie et le traitement de millions de patients atteints de cancer dans le monde.

  • Le Dr Noble et son équipe travaillent avec le Dr Harold Warick à Toronto et M. Mac Whitelaw à Vancouver pour lancer des essais cliniques sur des humains

    Au bout de deux ans, cette équipe canadienne annonçait les résultats positifs de son étude.

  • Le Dr Charles Beer se joint à l’équipe de recherche du Dr Noble

    Cancer

    En 1958, réunissant leurs compétences et leur expertise, ils arrivent à isoler et purifier la « vinblastine ».

  • Vinca Rosea 2

    Le Dr C.D. Johnson, un diplômé de l’Université McGill qui vivait en Jamaïque, croyait que la plante de pervenche pourrait avoir une composante anti-diabétique.

    Le Dr Johnson a alors envoyé un échantillon de la plante au Dr Noble pour une étude plus poussée.

  • Le Dr Noble a alors étudié les propriétés anti-diabétique de l’extrait de la plante de pervenche, pour constater qu’il avait peu d’effet sur la glycémie des rats de laboratoire

    Une technologue de laboratoire, Halina Czajkowska, a toutefois observé que l’extrait détruisait les globules blancs et la moelle épinière des rats. Cette découverte laissait supposer que l’extrait pourrait servir à traiter la leucémie, un cancer caractérisé par un nombre élevé de globules blancs anormaux.

  • Le Dr Noble se joint à l’Université Western Ontario

    En 1947, il est nommé directeur associé du Laboratoire de recherche médicale Collip.

  • Après avoir terminé ses études de médecine à l’Université de Toronto, le Dr Noble poursuit ses études de doctorat à l’Université de London

    Il revient ensuite au Canada et travaille aux côtés du renommé Dr J. B. Collip à l’Université McGill, où il concentre ses recherches sur les cancers liés au système endocrinien.

1937

Il était un expérimentateur doué et ingénieux.